vendredi 15 août 2014

Kristen Stewart : Couverture avec Juliette Binoche du Magazine Interview Russie de Septembre.




Je sais pas vous mais moi j'attend le reste des photos et l'interview avec impatience :)




Kristen Stewart : Rencontre avec une fan au Japon avec photos et témoignage.



Mes amis et moi logeons dans le même hôtel que la distribution et l'équipe d'Equals à Tokyo. A 6h30 mardi (12 août), alors que nous étions dans la salle des petits déjeuners, on a percuté Kristen habillée d'un jean baggy, tee shirt blanc, baskets et casquette de base ball Mercenaries) avec Scott et son garde du corps japonais, j'ai glissé 'Kristen' un petit fort et elle a entendu alors elle nous a fait un sourire mignon et un coucou, puis ensuite s'est engouffrée dans la voiture qui l'attendait, a quitté l'hôtel pour aller sur le tournage.

Donc, le lendemain matin (13 août), on avait prévu de revoir Kristen. J'ai préparé quelques souvenirs que j'avais amené de Bangkok avec moi et j'ai attendu dans la salle des petits déjeuners. Alors qu'on était en train de prendre notre petit déjeuner, on a vu le réalisateur Drake Doremus et quelques membres de l'équipe à la conciergerie avec plein de bagages comme s'ils étaient en train de faire le checking.

Plus tard, Guy Pearce s'est montré portant un short, un tee shirt gris et des claquettes rejoignant le groupe pendant quelques minutes puis il est remonté à l'étage. Environ 10-15 minutes plus tard, Nicholas Hoult a fait son apparition dans une tenue très détendue, un short cargo, un tee shirt à manches longues (le même qu'il portrait lorsqu'il est allé au Ninja Warriors avec Kristen la semaine dernière). Il est entré dans la pièce des petits déjeuners et s'est assis juste derrière notre table, a parlé et ri avec les membres de l'équipe.

Quelques minutes plus tard, on a vu Scott qui est sorti de l'ascenseur suivie par Kristen !!

La tenue de Kristen est ridiculeusement MIGNONNE en particulier ses CHAUSSETTES et elle a un skateboard blanc dans son sac à dos !!!

Elle était parmi quelques membres de l'équipe dans le lobby près de la porte, toute juste sortie de la douche et sans maquillage, mon amie, sa fille la petite Namika et moi avons pris un cadeau et on s'est précipitées pour la voir.

J'ai d'abord crié son nom, elle s'est tournée pour me voir avec un petit sourire mignon. J'ai salué Kristen avec un 'bonjour' et elle m'a retourné le 'bonjour', j'ai indiqué à Namika de lui donner les cadeaux qu'on avait préparé pour Kristen. Kristen a pris un cadeau des mains de Namika avec un doux sourire sur son visage, puis a demandé, 'Qu'est-ce que c'est ?' avec une voix très douce qui vous montre à quel point elle est gentille. Namika a dit 'un cadeau pour toi'. Kristen a ri en disant, 'Oh, voyons ce que c'est'. Elle a pris un tee shirt Red Bull et quelques photos qui étaient dans un sac. Il y une photo de la carte d'anniversaire de Kristen que Namika avait fait pour l'événement le 9 avril dernier. Kristen a fait un grand sourire à Namika en disant, 'Wow c'est génial, merci'.

Namika a timidement demandé une photo à Kristen qui a fait signe à Namika avec un geste à la garçon manquée le plus adorable qui soit et a dit, 'Oui, viens par là, viens par ici'. Elle a fait un geste à Namika de se mettre à côté d'elle et on a pris quelques photos ensemble.

Je lui ai donné 2 livres de cuisine thaïlandaise et quelques autres trucs, elle a consulté quelques pages du livre puis a dit 'Oh chouette c'est cool'.

Ensuite, un des membres de l'équipe est venu vers Kristen pour lui dire qu'il était temps de partir, Kristen nous a dit, 'Je dois aller prendre le train', puis nous a fait coucou pour nous dire au revoir. Elle est montée dans un taxi avec Scott et son garde du corps, quittant l'hôtel pour la gare.

On a appris plus tard que toute la distribution et l'équipe rejoignaient Shizuoka, une ville dans le sud de Tokyo et qu'ils reviendraient un peu plus tard en ville avant la fin de ce mois.




Robert Pattinson: Au dîner caritatif HFPA (14/08/14)

Vidéos:

Rob et Eddie Redmayne présentant.


Interview sur le tapis rouge





Photos:

HQ
Sur scène


imagebam.com imagebam.com imagebam.com imagebam.com imagebam.com 

dimanche 10 août 2014

Kristen Stewart : Trailer officiel de Camp X-Ray et traduction.



Commandant: Ne vous  méprenez pas sur ce lieu. C’est une zone de guerre. 
Commandant: Au garde à vous ! ... 
Cpl. 'Randy' Ransdell : Certains de ces mecs sont enfermés ici depuis huit ans. Vous devez les considérer comme des détenus et vous ne les appelez pas des prisonniers. 
Pvt. Rico Cruz : Ne les laisser pas vous parler, ne laissez pas ces gars connaître quelque chose à propos de vous. Ne les laissez pas entrer dans votre tête. 
Ali Amir : Comment es-tu arrivé dans cet endroit ? 
Cole : Comment es-tu arrivé ici ? 

« Un film remarquable » - Jason Gorber, Twitch 

Ali Amir : Ça fait très longtemps que j’attends sans savoir comment les choses vont se terminer. 
Cole : Tout peut changer. 

« La performance de Kristen Stewart est subjuguante » - David Rooney, The Hollywood Reporter 

Col. Drummond : Vous aimez être ici ... à Guantanamo Bay ? 
- Cole : Je ne sais pas. Ce n’est pas tout blanc ou tout noir, comme ils disaient que ça serait. 

« Captivant. Le réalisateur Peter Sattler est un talent formidable. Maadi est excellent. » - Adam Chitwood, Collider 

Ali Amir : Je n’ai jamais accepté de suivre tes règles. Si je suis tes règles, cela signifie que j’accepte que tu as le droit de donner les règles. C'est faux. Un de vos homme là-bas, il m’a dit qu’il savait que j’étais innocent. Mais je ne peux toujours pas partir. Aucun pays, aucune ville ne m’acceptera car j’étais ici. Toi et moi, nous sommes en guerre. 
Cpl. 'Randy' Ransdell : Tu t'es lié au détenu n°471. Il ne reviendra pas. Qu’est-ce que tu vas faire, Cole ? 
- Cole : Je ne vais pas abandonner ! 
Ali Amir : Personne ici ne s’en va de toute façon.


Source et traduction par Kstew France.

Kristen Stewart : En couverture du Magazine ELLE US de Septembre + interview.




'Kristen Stewart. Chanel. C'est le numéro d'ELLE de septembre, et c'est notre PLUS GROS'

  • Scans du magazine









  •  Photoshoot



REBELLE EN ROSE.

"Jamais je ne me suis assise à un moment et complotée sur comment je devrais procéder pour ça," a-dit la star en couverture ce mois-ci, Kristen Stewart, à Lili Anolik. "Dès que vous commencez à penser à votre carrière comme un trajectoire - comme, si vous allez manquer certaines ondes ou moments - ensuite, vous ne faites plus rien par vous-même. Ensuite, vous travaillez vraiment pour le public. Vous vous tournez comme un paquet de chips." Peut-être que c'est pour ça que la plus interne des outsider de Hollywood était totalement dans le jeu pour notre séance photo un peu haute-couture dans un supermarché : Qui de mieux que la figure d'un des plus grosses franchises automne/hiver 2014 du siècle pour apprécier l'ironie de Karl Lagerfeld ? D'ailleurs, dans notre édition mode d'Automne, on a fait le point avec les designers Katie Hillier et Luella Bartley, qui ont donné une petite soeur au label de Marc Jacobs, qui est maintenant par MBMJ (Marc By Marc Jacob), un  rafraichissement tendance. On a aussi explorer les collections des saisons dans toute leur généreuse diversité, de militaire sexy et intelligente à un façonnage irrévérentieux et motifs astucieux comme ils viennent. Mais comme dirait Kristen Stewart : Ne changez pas pour nous. Faites-le pour vous-même.

Kristen Stewart est célèbre pour - non, oubliez-ça. Célèbre est trop petit comme mot pour décrire ce qu'est Kristen Stewart en ce moment dans la culture histoire de l'Amérique. Kristen Stewart est un phénomène pour avoir jouer la fille dans les films de Twilight, seulement, bien sûr, elle jouait vraiment le garçon. C'est le secret attrayant de la franchise : C'est une copie de ce fatiguant, vieux puant de naphtaline, fait-pour-mourir, oh-Jesus-pas-encore Roméo et Juliette, ces amoureux-voués-à-l'échec, sauf - et c'est ce qui fait là une matière plus fraiche, qui donne un coup vicieux - Lui c'est Juliette et Elle c'est Roméo. Edward Cullen de Robert Pattinson - superbe, lunatique, tendu, faiblement anémique parce que c'est un suceur de sang qui refuse de sucer le sang humain, ses principes sont noble comme ses pommettes - est l'objet des désirs, et il est photographié comme avec l'adoration et fétichisme comme Dietrich dans n'importe quelles photos de Von Sternberg. Il est, aussi bien, la bête que la beauté, dans une sérieuse détresse, maudit d'avoir 17 ans pour toujours et sans copine, un Prince des Ténèbres sans une Princesse, sans mentionner, un Roi du bal de promo dans une reine. C'est Bella Swan de Kristen Stewart, silencieuse et forte et plein de but, qui met fin à sa solitude en surmontant des obstacles, autant physique et métaphysique, dans leur chemin, converti au vampirisme pour qu'il puisse être unis pour l'éternité. (Ces genres de chien de garde féministe, au nez frémissant sensible pour une légère odeur de zizi-c'est-mieux-que-pipi, dénoncant Bella et, par extension, Stewart comme une sorte de martyre, une idiote féminine dans une boite rétro, qui, comme d'habitude, a tout faux. Si Bella tombe dans un genre de stéréotype, ce n'est pas une Vigne Vierge; c'est un Chevalier Blanc. Elle a juste assez de grâce - galanterie aussi - ne jamais se lancer dans le visage de son grand amour le fait qu'elle est celle qui le sauve.)

Cependant, on est sur le sujet du charme secret, ici, celui de Stewart : C'est une fille charmante, possédée par un sentiment émouvant d'intelligence et de profondeur, déjà dans un clignement d'oeil, elle peut se transformer en une jeune brute chaude prêt pour l'action, pour se battre, pour tout. Les anciens personnages, délicate sans être faible, c'est pour ça qu'elle est si émouvante dans les films tels que "Into The Wild" (2007) et "Adventureland" (2009) et "On The Road" (2012), la rencontre parfaite pour la promenade vouée à l'échec de Emile Hirsch, et l'intello qui pleure un amour perdu de Jesse Eisenberg et les beatniks bourrés de Garrett Hedlund et Sam Riley qui veule seulement partir, partir même si ce n'est pas dans un endroit particulier ou dans des lits d'autres personnes. Ce qui n'est pas pour dire que ces garçons abrutis l'ont toujours, peuvent voir ce qu'ils ont juste devant eux. (Tout ce que Stewart a à faire est de regarder Chris McCandless de Hirsch dans un chemin de douleur et de questionnement, et c'est évident qu'il devrait mettre dans un sac ce voyage dans l'étendu sauvage d'Alaska, il ne peut pas se taire à propos de ça et rester avec elle dans la caravane de ses parents dans la Vallée Impériale.) Les derniers personnages, très assuré dans la frontière de l'arrogance, du macho, c'est pour ça qu'elle est capable de s'arrêter sur les regards fixe de désir sexuel qu'elle adresse aux yeux en soucoupe mignons de Dakota Fannings dans "The Runaways" (2010). C'est pour ça qu'elle est capable de s'arrêter aussi, sur la ruse de devenir Joan Jett, la femme qui a prouvé que vous n'avez pas besoin de drogue pour faire du rock, vous avez juste besoin de sangler sur une guitare, de s'exhiber, et créer un son qui bondit droit dans le juke-box - rapide, urgent, plein de vitalité et d'agression et des bons moments bruyants.


Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...